Bouts de souffles

Andy Emler et Pascal Contet

Le projet par le  nouveau label In Circum Girum de réunir souffle et percussions vives, piano et accordéon, Andy Emler et Pascal Contet s’avère un défi particulièrement exaltant et exigeant. Une musique qui se chuchote, petits fragments tressés, mis bout à bout, circulations, échanges vifs et silences. Le titre est admirablement choisi car il s’agit bien d’une affaire de souffle, acte de foi en une esthétique de rencontres et d’improvisations engendrant  épure et rigueur, simplicité et économie de moyens, pour une résonance majeure.

Un art poétique très contemporain (Pascal Contet est issu de cette mouvance) et Andy Emler n’est pas homme à refuser une expérience de plus dans son champ d’actions déjà très étendu. Lui qui aime dépasser certaines frontières artistiques, se moquer des limites et travailler dans les marges, il trouve en la personne de l’accordéoniste le partenaire idéal. L’oreille se surprend à entendre des mariages sonores aussi curieux qu’étranges dont la mémoire gardera une trace pertinente. L’éveil lent et lancinant de l’accordéon qu’accompagnent le rythme et la percussion du piano, provoque de plus ou moins brefs instants de musique, elliptiques, comme suspendus dans les plages du silence, tous ces environs, paysages et formes sonores habités de quelques ondes parasites.

Il n’est pas question de perdre son souffle, ni de pousser un soupir mais plutôt de chuchoter à son voisin : « Silence, ça tourne ! »