Emler, Tchamitchian, Echampard trio

photo-ETE-Caroline-PottierPage

Cette musique est matière. A la fois outil et construction.
Les dynamiques, les ressorts organiques des compositions, les textures, les trames, les rebonds, les renvois, les improvisations disent ce singulier et unique trio que l’on retrouve dans la droite ligne esthétique de son disque précédent.

Un son plus compact et plus charnu peut-être mais toujours les mêmes subtilités dans les traits et les alliages de timbres.
Nous sommes immergés dans une musique d’aujourd’hui, certes, mais nous aurons difficulté à la ranger dans un genre précis. Alors disons que s’il s’agissait de peinture nous évoquerions l’abstraction lyrique… ce qui, par défaut, pourrait nous ramener à une possible idée du jazz contemporain ?

Les trois interprètes organisent une musique qui n’appartient qu’à eux. Ils approfondissent une démarche audacieuse et sculptent un univers immédiatement identifiable : celui d’une pensée musicale de groupe en quête de sens et de liberté, fond et forme mêlés pour des compositions qui semblent au final exposer une sorte de fiction mentale intime.


A plats, contrastes, complémentarités, ruptures, résonances, les flux de l’expression collective nous content une quête permanente de la connivence instrumentale dans le désir commun du jeu.
S’écoute ici sous une musicalité épanouie, la voix dense et rare de musiciens à l’oeuvre.
Ensemble.

Thierry Virolle

Crédit Photo: Fred Thomas

Share This: